Comment nous soutenons les enfants autistes

Comment nous soutenons les enfants autistes

Comment nous soutenons les enfants autistes

Lorsqu’on enseigne à des élèves atteints de troubles du spectre autistique (TSA), il est possible d’utiliser un certain nombre d’approches différentes qui ont donné des résultats positifs. Bien qu’il faille toujours se rappeler que chaque élève et ses besoins sont uniques, il n’est pas nécessaire de réinventer la roue chaque fois que vous travaillez avec un enfant différent.

Que vous travailliez sur le terrain avec des élèves atteints de TSA depuis des décennies ou que vous commenciez tout juste à envisager une carrière d’enseignant auprès d’élèves autistes ou présentant des troubles du spectre autistique, voici une poignée de techniques allant de systèmes entiers à des astuces de bon sens qui vous aideront, ainsi que les élèves avec lesquels vous travaillez, à mieux réussir.

1. UTILISER UN LANGAGE SIMPLE ET CONCRET

Le langage simple et concret, surtout lorsque les mots utilisés sont de nature visuelle et accompagnés de supports visuels, est plus facile à interpréter pour les élèves du spectre que le langage abstrait ou métaphorique. Bien qu’il soit dans votre nature d’expliquer les raisons d’une activité ou d’une tâche, pour l’élève atteint de TSA, une telle exposition et une telle abstraction peuvent être déroutantes et frustrantes.

Un langage simple, direct et littéral est plus facile à comprendre. C’est pourquoi il est préférable d’éviter les expressions idiomatiques, les sarcasmes et les phrases longues.

2. DONNER DES CHOIX LIMITÉS ET CLAIRS

Pour de nombreux élèves atteints de TSA, choisir peut devenir presque impossible lorsqu’on leur propose un large éventail d’options à considérer. De même, les choix qui comportent des nuances peuvent constituer un défi indésirable et insurmontable. En raison de cette réalité, il est important que les choix présentés aux élèves soient à la fois clairs et limités. Cette règle doit s’appliquer tant aux devoirs qu’aux décisions personnelles.

Par exemple, si vous aidez un enfant à identifier une forme appelée “triangle”, ne lui donnez que deux ou trois options parmi lesquelles il peut choisir. De même, lorsque vous aidez un élève à prendre une décision, par exemple sur ce qu’il va manger à midi, évitez de lui proposer une myriade d’options ou de ne pas en proposer du tout. Donnez plutôt à l’élève quelques choix clairs – “Veux-tu des spaghettis ou un sandwich ?”

3. ÊTRE DOUX DANS LA CRITIQUE

Comme tous les enfants et adolescents, les élèves autistes ont besoin d’honnêteté, de conseils et de commentaires pour savoir s’ils accomplissent correctement certaines tâches ou non, mais il est important de toujours faire preuve de douceur dans le ton et les mots lorsqu’on offre une correction ou une critique. Le ton de la voix, en raison des changements de sens qu’il peut véhiculer, pose des difficultés considérables à toute personne atteinte du spectre.

Même dans les langues non tonales, les éléments du discours tels que la hauteur, le rythme et l’inflexion peuvent tous transformer le sens d’une phrase. Par conséquent, lorsqu’on formule une critique, il est essentiel d’utiliser un ton de voix doux et régulier. Un ton colérique ou fort brouillera le sens, car le volume et l’énergie accrus obscurciront souvent complètement ce que vous dites.

4. ANALYSE APPLIQUÉE DU COMPORTEMENT (ABA)

L’ACA est une approche systématique qui consiste à évaluer le comportement d’un élève et à appliquer des interventions pour tenter de le modifier. De la compréhension de la fonction d’un comportement au contrôle de l’environnement de l’élève, l’ACA s’est avérée efficace pour façonner le comportement des élèves. Les éléments de l’analyse comportementale appliquée sont les suivants :

  • Une intervention conçue par un analyste comportemental qualifié
  • L’élaboration d’objectifs de traitement qui mettent l’accent sur une plus grande indépendance de l’élève, aujourd’hui et à l’avenir.
  • Une formation pour les parents et les soignants afin que l’ACA puisse être poursuivie à la maison.
  • Un renforcement positif abondant pour les comportements souhaités.
    l’absence de renforcement des comportements qui entravent l’apprentissage ou qui peuvent causer des dommages.

5. RÉSOUDRE LES PROBLÈMES SENSORIELS

Les troubles du comportement chez les élèves atteints de TSA surviennent souvent après une expérience d’inconfort sensoriel qui peut inclure toute la gamme des sens. Qu’il s’agisse du bourdonnement et de l’impulsion de l’éclairage fluorescent ou des chuchotements qui se produisent parfois entre les autres enfants dans la pièce, les élèves atteints de TSA peuvent être confrontés à des expériences sensorielles qui les empêchent de participer aux objectifs de la classe, de se comporter comme ils le souhaitent et d’apprendre. Lorsqu’un enfant atteint de TSA subit un changement de comportement marqué, recherchez d’abord une source sensorielle du problème.

6. ENSEIGNEMENT PAR ESSAIS DISCRETS (DTT)

Également connu sous le nom de modèle de Lovaas, le TTT utilise le renforcement positif pour se concentrer sur le changement des compétences et des comportements en décomposant chacun d’eux en petites étapes qui sont enseignées avec des messages d’encouragement jusqu’à ce que l’élève maîtrise les étapes nécessaires à l’exécution d’une compétence ou d’un comportement particulier. Basé sur la recherche et la sagesse de l’analyse comportementale appliquée, le DTT utilise cinq techniques principales :

  • Identification des éléments constitutifs d’une compétence ou d’un comportement particulier
  • Enseigner à l’élève ces composantes jusqu’à ce que chacune d’entre elles soit maîtrisée.
  • Sessions de formation intensives
  • L’utilisation de messages-guides au début de l’intervention et la diminution de l’utilisation de messages-guides au fur et à mesure que l’élève apprend.
  • Utilisation du renforcement positif pour accroître la rétention des éléments et des compétences.

Au fur et à mesure que la recherche sur les TSA se poursuit, la façon dont le monde se présente pour ces élèves deviendra plus claire. D’après ce que l’on sait de ce monde jusqu’à présent, ces systèmes et techniques fonctionnent aussi bien pour les enseignants que pour les enfants et les adolescents qu’ils enseignent. La formation sur les troubles du spectre autistique que nous proposons à l’Université Saint-James peut vous aider à avoir un impact positif sur vos élèves atteints de TSA. Demandez plus d’informations ci-dessous sur l’obtention d’un diplôme supérieur pour enseigner aux élèves atteints de TSA, ou postulez en ligne.

Vous pouvez également consulter notre blog ici pour soutenir votre enfant atteint de TDAH.

Si vous souhaitez tout de même que votre enfant bénéficie d’un professeur particulier après l’école pour l’aider à structurer et à organiser ses cours, nous avons ce qu’il vous faut. Chez Good Tutors Finder, nous n’avons que des professeurs particuliers triés sur le volet qui connaissent bien ces stratégies et d’autres et qui peuvent les appliquer, que ce soit pour le diplôme du IB, l’IGCSE, l’AP ou les classes inférieures. Mathématiques, sciences, physique, allemand, français, anglais et autres, quelle que soit la matière difficile, nos professeurs peuvent vous aider.

Nos professeurs particuliers sont disponible partout en France, y compris : Paris, Strasbourg, Nice, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Rouen, et toutes les autres villes.

En savoir plus et réserver votre professeur aujourd’hui !

Partager Sans Modération

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire