You are currently viewing De bonnes idées pour motiver les élèves en mathématiques

De bonnes idées pour motiver les élèves en mathématiques

De bonnes idées pour motiver les élèves en mathématiques

Motiver les élèves en mathématiques est l’un des aspects les plus importants et les plus critiques de tout programme d’études. Les professeurs efficaces s’intéressent aussi bien aux élèves les moins intéressés qu’à ceux qui sont motivés. Voici neuf bonnes idées, basées sur la motivation intrinsèque et extrinsèque, qui peuvent être utilisées pour motiver les élèves en mathématiques.

Motivation extrinsèque et intrinsèque

La motivation extrinsèque implique des récompenses qui échappent au contrôle de l’apprenant. Il peut s’agir de récompenses économiques symboliques pour de bonnes performances, de l’acceptation par les pairs de bonnes performances, de l’évitement d’une “punition” par de bonnes performances, d’éloges pour un bon travail, etc. 

Cependant, de nombreux élèves font preuve de motivation intrinsèque dans leur désir de comprendre un sujet ou un concept (lié à la tâche), de surpasser les autres (lié à l’ego) ou d’impressionner les autres (lié à la société). Ce dernier objectif se situe à mi-chemin entre l’intrinsèque et l’extrinsèque.

En gardant à l’esprit ces concepts de base, il existe des techniques spécifiques qui peuvent être étendues, embellies et adaptées à la personnalité du professeur et, surtout, adaptées au niveau de capacité et à l’environnement de l’apprenant. Les stratégies sont les parties importantes à retenir – les exemples sont fournis uniquement pour aider à comprendre les techniques.

De bonnes idées pour motiver les élèves en mathématiques

1. Attirer l'attention sur un vide dans les connaissances des élèves

Révéler aux élèves une lacune dans leur compréhension permet de capitaliser sur leur désir d’en savoir plus. Par exemple, vous pouvez présenter quelques exercices simples impliquant des situations familières, suivis d’exercices impliquant des situations inconnues sur le même sujet. Plus vous révélez l’écart de compréhension de manière spectaculaire, plus vous êtes efficace pour motiver les élèves en mathématiques.

2. Montrer une réalisation séquentielle

Une technique étroitement liée à la précédente consiste à faire apprécier aux élèves une suite logique de concepts. Cette méthode diffère de la précédente en ce qu’elle dépend du désir des élèves d’accroître, et non de compléter, leurs connaissances. Un exemple de processus séquentiel est la façon dont les quadrilatères spéciaux mènent de l’un à l’autre, du point de vue de leurs propriétés.

3. Découvrez un modèle

La mise en place d’une situation artificielle qui amène les élèves à découvrir un modèle peut souvent être très motivante, car ils prennent plaisir à trouver et à s’approprier une idée. Un exemple pourrait être l’addition des nombres de 1 à 100. Plutôt que d’additionner les chiffres dans l’ordre, les élèves additionnent le premier et le dernier (1 + 100 = 101), puis le deuxième et l’avant-dernier (2 + 99 = 101), et ainsi de suite. Il ne leur reste plus qu’à résoudre 50 × 101 = 5 050 pour obtenir la somme requise. Cet exercice permettra aux élèves de vivre une expérience éclairante dont l’effet sera vraiment durable. Il existe des schémas qui peuvent être motivants, surtout s’ils sont découverts par l’élève – bien sûr, en étant guidé par le professeur.

4. Présenter un défi

Lorsque les élèves sont mis au défi intellectuellement, ils réagissent avec enthousiasme. Il faut faire très attention au choix du défi. Le problème (si tel est le type de défi) doit absolument mener à la leçon et être à la portée des capacités des élèves. Il faut veiller à ce que le défi ne nuise pas à la leçon, mais y conduise.

5. Attirer l'attention de la classe avec un résultat mathématique "génial".

Il existe de nombreux exemples dans le domaine des mathématiques qui sont souvent contre-intuitifs. Ces idées, de par leur nature même, peuvent être motivantes. Par exemple, pour motiver des élèves en mathématiques ayant une croyance de base dans les probabilités, une motivation très efficace est une discussion en classe sur le célèbre problème des anniversaires, qui donne la probabilité étonnamment élevée de correspondre à un anniversaire dans des groupes relativement petits. Ce résultat étonnant, voire incroyable, laissera la classe bouche bée.

6. Indiquer l'utilité d'un sujet

Au début d’une leçon, présentez à la classe une application pratique présentant un réel intérêt. Par exemple, en géométrie au lycée, on pourrait demander à un élève de trouver le diamètre d’une plaque alors que la seule information dont il dispose est une section de la plaque qui est plus petite qu’un demi-cercle. Les applications choisies doivent être brèves et peu compliquées pour motiver les élèves dans les cours de mathématiques plutôt que de les en détourner.

7. Utiliser les mathématiques récréatives

La motivation récréative fait appel à des énigmes, des jeux, des paradoxes, ou encore au bâtiment scolaire ou à d’autres structures proches. En plus d’être choisis pour leur gain motivationnel spécifique, ces dispositifs doivent être brefs et simples. Une exécution efficace de cette technique permettra aux élèves de terminer la récréation sans trop d’efforts. Encore une fois, l’amusement que ces exemples récréatifs génèrent doit être manipulé avec soin, afin de ne pas nuire à la leçon qui suit.

8. Racontez une histoire pertinente

Le récit d’un événement historique (par exemple, l’histoire de Carl Friedrich Gauss qui a additionné les nombres de 1 à 100 en une minute alors qu’il n’avait que 10 ans en 1787) ou une situation inventée peut contribuer à motiver les élèves en mathématiques. Les professeurs ne doivent pas se précipiter pour raconter l’histoire – une présentation précipitée minimise la motivation potentielle de la stratégie.

9. Faire participer activement les élèves à la justification de leurs curiosités mathématiques.

L’une des techniques les plus efficaces pour motiver les élèves en mathématiques consiste à leur demander de justifier l’une des nombreuses curiosités mathématiques pertinentes, comme le fait que lorsque la somme des chiffres d’un nombre est divisible par 9, le nombre original est également divisible par 9. Les élèves doivent être familiers et à l’aise avec la curiosité mathématique avant que vous ne les mettiez au défi de la défendre.

Les professeurs de mathématiques doivent comprendre les motivations de base déjà présentes chez leurs apprenants. Le professeur peut ensuite jouer sur ces motivations pour maximiser l’engagement et améliorer l’efficacité du processus d’enseignement. L’exploitation des motivations et des affinités des élèves peut conduire à l’élaboration de problèmes et de situations mathématiques artificiels. Mais si ces méthodes suscitent un véritable intérêt pour un sujet, ces techniques sont éminemment justes et souhaitables.

Vous pouvez également consulter nos blogs récents pour trouver d’autres guides d’étude.

Si vous souhaitez tout de même que votre enfant bénéficie d’un professeur particulier après l’école pour l’aider à structurer et à organiser ses cours, nous avons ce qu’il vous faut. Chez Good Tutors Finder, nous n’avons que des professeurs particuliers triés sur le volet qui connaissent bien ces stratégies et d’autres et qui peuvent les appliquer, que ce soit pour le diplôme du IB, l’IGCSE, l’AP ou les classes inférieures. Mathématiquessciencesphysiqueallemandfrançaisanglais et autres, quelle que soit la matière difficile, nos professeurs peuvent vous aider.

Nos professeurs particuliers sont disponible partout en France, y compris : ParisStrasbourgNiceBordeauxToulouseMarseilleRouen, et toutes les autres villes.

En savoir plus et réserver votre professeur aujourd’hui !

Partager Sans Modération

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire